Lumbago

L'école du dos !

Lumbago :


Parfois, un simple faux mouvement et
... aïe !


Le lumbago est une lombagie vive et aigue, pouvant surbenir le plus souvent lors d'un effort effectué dans une mauvaise position : par exemple quand on se relève après s'être penché de façon inadaquate (voyez le chapitre "Prévention des maux de dos"), le plus souvent (mais pas exclusivement) après avoir porté un poids.

Un lumbago peut aussi survenir lors d'un fort éternuement si on n'a pas, fléchi les jambes.

Le declenchement d'un lumbago survient souvent dans les mêmes circonstances que la lombosciatique.

Le résultat du lombago est un blocage par une douleur vive, qui oblige souvent à rester au lit.

La prévention et le traitement du lumbago sont identiques à ceux de la sciatique.

Petits exercices sympas à faire 1 ou 2 minutes pour vous sentir mieux en cas de sciatique :


+ Voyez aussi 30 vidéos gratuites d'exercices contre le mal de dos

Qu'est-ce qu'un lumbago
Le lumbago ou tour de rein, se définit par des douleurs très vives dans le bas du dos. Ces douleurs lombaires qui provoquent une contracture réflexe de la musculature lombaire, et un blocage très douloureux à ce niveau, surviennent brusquement, après un effort anodin, inhabituel ou violent, le plus souvent dans une position inadéquate de la colonne : il survient très souvent lorsqu'on abaisse pour rmasser quelque chose ou prendre un objet lourd. Mais il peut aussi survenir lors d'un geste banal : par exemple en se retournant, un faisant un petit mouvement anodin mais un peu brusque, en bêchant son jardin, en faisant du sport sans s'être échauffé, pendant un déménagement,... Il peut même survenir en éternuant si on n'adopte pas la bonne posture (voyez notre rubrique Prévention).

La douleur survient brutalement et violemment : la personne est cassée en deux, ou selon un angle plus ou moins prononcé. Tout mouvement du dos est impossible pendant plusieurs jours dans une ou plusieurs directions.

 
Le lumbago est le type de lombalgie aiguë le plus fréquent, et dure généralement quelques jours, avec une forte tendance à la récidive.

Les facteurs de risque du lumbago et ses conséquences
La mauvaise hygiène posturale est de loin le plus grand facteur de risque du lumbago. Le surpoids et le stress sont également des facteurs à tenir en considération.

Le lumbago peut entraîner des arrêts de travail de quelques jours, et peut devenir invalidante s'il se répète. Un lumbago chronique peut engendrer par la suite une hernie discale. Un renforcement des muscles rigidificateurs de la colonne (voir la Méthode Wilvers) puis ensuite des abdominaux peut constituer une bonne protection contre ce problème.


Les mécanismes du lumbago
Entre les vertèbres de la colonne vertébrale se trouve un « disque intervertébral » qui remplit un rôle d'amortisseur des chocs. Ces disques présentent au centre un noyau, entourré d'un anneau fibreux. Lorsque que suvient le lumbago, l'anneau fibreux se fissure et provoque une douleur vive et une contraction réflexe des muscles de la région lombaire.

En cas de répétition du lumbago, les fissures du disque s'agrandissent et une partie du noyau peut sortir des disques : c'est la hernie discale, qui peut comprimer une racine nerveuse traduite par une sciatique ou sciatalgie.



Avec quoi ne faut-il pas confondre le lumbago ?
Chez la femme ménopausée, suite à un mouvement brusque, cela peut être une fracture vertébrale due à l'ostéoporose. La radiographie permettra de le déterminer. Le lumbago peut aussi être la conséquence d'une maladie rhumatisme inflammatoire, d'une infection, voire plus rarement d'un cancer…

Certains symptômes l'accompagnent : perte de poids inexpliquée (possibilité de cancer), raideurs matinales (souvent du rhumatisme inflammatoire), fièvre, infection urinaire,...


Comment prévenir le lumbago ?
Pour éviter les lumbagos, il suffit d'apprendre et surtout de respecter une bonne « higiène vertébrale ». Voyez notre chapitre Prévention des maux de dos.

A quel moment consulter pour un lumbago?
Dès que le dos se bloque, la consultation chez l'ostéopathe est recommandée. Il faut le traiter sans attendre, sinon il risque de devenir chronique.


I N C R O Y A B L E !


Comment un simple particulier s’est guéri tout seul...
Voyez ce témoignage d’un simple particulier qui a beaucoup souffert du dos : double hernie discale (pas trop grave) et surtout spondylarthrite ankylosante (ça, c’est vraiment sérieux).
Aujourd'hui, il n'a plus RIEN. Il est RAJEUNI.
Ne manquez pas de lire son histoire ci-dessous :

 


Et vous ? Vous avez eu un lumbago récemment ? Qu'avez-vous ressenti ? Vous avez vu un médecin, kiné ou ostéopathe ? Qu'est-ce qui vous fait du bien ? Vos commentaires sont bienvenus :

Voyez aussi comment éliminer vos crampes nocturnes et les douleurs de croissance de votre enfant.
Jaime Pub
Si vous avez aimé notre site, dites-le nous, et partagez-le sur Facebook !